Docteur Le Clouërec

Le lundi toute la journée consultation à la Nouvelle Clinique du Tondu :
46, avenue Jean Alfonséa
33270 - Floirac

Le mercredi toute la journée et le
jeudi matin consultation au :
17 rue de la Jeunesse
33700 Mérignac
Tél : 05 64 21 00 40
Fax : 05 56 55 12 98

La voie antérieure : une technique française

En 2003 lors d’un congrès à Paris, le docteur le Clouërec rencontre le docteur Henri Judet à la Clinique Jouvenet, qui l’initie à la technique d’implantation des prothèses de hanche par voie antérieure sans section musculaire.

Aujourd’hui cette technique purement française est réputée outre Atlantique et les chirurgiens du monde entier viennent l’apprendre. Exigeante, elle n’est pratiquée que par un petit nombre de praticiens en France dont le docteur Gérard le Clouërec à Bordeaux qui l’a assimilée pour garantir à ses patients une mise en place de prothèse de hanche la moins traumatisante possible et aux suites post opératoires simples.

La survenue des complications les plus fréquentes de la chirurgie de la hanche est sensiblement diminuée. Les luxations (déboitements de l’articulation), principalement liées aux sections musculaires, deviennent exceptionnelles. Le taux d’infections nosocomiales est particulièrement faible du fait de la limitation des manipulations du membre opéré, de l’absence de lésions musculaires et de la petite taille de l’incision cutanée.

Une étude publiée en 2008 par la Société Française de chirurgie orthopédique et traumatologique (SOFCOT) a montré une diminution sensible des complications post opératoires dans les suites de mise en place de prothèses par voie antérieure pour fractures du col du fémur. Chez des personnes fragiles ou âgées, cette technique diminue le risque de mortalité dans les six premiers mois qui suivent l’opération.



Référencé sur : Clictout - Tous droits réservés - Conception & réalisation : ClictoutDEV [2012] - Site réalisé avec le Module Impala version 12.07 - Mentions légales - Plan du site
Screenshots par Robothumb